Pourquoi vous n’aurez probablement pas de CE à Noel

Un  bref compte rendu d’où en sont les échéances électorales chez DEVO SA :

  1. La CGC n’a jamais appelé à aucune annulation d’élections professionnelles,
  2. Seules la CGT et la CFTC pratiquent ces méthodes y compris pour les CHSCT,
  3. Cela joue le jeu de l’employeur mais qui plus est, l’argent dépensé par leurs syndicats ne sert pas à défendre les salariés mais annuler les IRP,
  4. La CGC grâce à ces 2 Délégués Syndicaux par ailleurs Conseillés du Salariés n’a de cesse non seulement de défendre les travailleurs de DEVO, de leurs filiales (i.e. T&M ou S’Team) mais les entreprises qui non pas de Représentants du Personnel. Elle possède la plus grosse liste d’adhérents et de sympathisants qui lui font confiance au sein du groupe DEVO, la direction ne peut plus manipuler la section syndicale comme elle le souhaiterait (Pour rappel, elle n’a pas hésité a licencié le DS CGC en 2008 réintégré depuis ce qu’elle ne pourra plus jamais faire).
  5. Lors de l’annulation des élections professionnelles du 1 avril 2014, la CGC n’a nullement été en cause, au contraire,
  6. Malgré de nouvelles négociations depuis avril, la CGC n’a aucune revendication particulière sinon de réclamer que les élections se fassent au plus vite.
  7. Par contre la CGT et la CFTC réclament moyens, argent pour retarder les échéances électorales,
  8. Tout cela fait le jeu de l’employeur qui n’a qu’à se féliciter d’avoir trouvé deux syndicats qui n’ont fait que signer que des accords bidons jusqu’au PAP de DECEMBRE 2013 et qui déçus de leur scores ont décidé avec la direction d’adopter la politique du chaos.

Plus d’info sur http://cgcdevoteam.free.fr

N’hesitez à joindre Pascal Pideri et Kader Iadadaine tous deux DS de la section syndicale CFE-CGC de DEVOTEAM pour plus d’informations.

This entry was posted in CHSCT, DEVOTEAM SA, Groupe DEVOTEAM, Les suppôts de la direction, Mauvais gout, Nouvelles syndicales, Représentants du personnel. Bookmark the permalink.

Leave a Reply